Cent ans de guerre, toujours les mêmes questions

Il y a 100 ans se terminait la grande guerre. Un événement majeur du 20ème siècle qui, même s’il semble lointain, a encore beaucoup à nous apprendre. Au-delà de l’hommage aux populations sacrifiées, la commémoration de la première guerre mondiale nous interroge sur des questions sociétales toujours d’actualité.
Voici une liste (non-exhaustive) de livres et de médias qui interroge et parfois bouscule notre mémoire.

Fictions

 

“Les poètes de la Grande Guerre : anthologie” par Jacques Béal – Le Cherche Midi

Un grand nombre d’écrivains et de poètes ont été confrontés à la Première Guerre mondiale. Certains y ont laissé leur vie, d’autres, une part physique d’eux-mêmes. Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire Charles Péguy, Alain-Fournier…Tous nous disent à leur manière ce que la guerre fait naître de haine et d’émotion.
Un témoignage capital et sensible sur ces années tragiques de notre histoire.

 

 

 

 

 

 

“Le chagrin des vivants” de Anna Hope – Gallimard

Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l’Angleterre attend l’arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France.
À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Dans une ville peuplée d’hommes incapables de retrouver leur place au sein d’une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l’équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les cœurs s’apaisent.
Entre espoirs et désespoirs, un récit intelligent, richement documenté et bien écrit sur la grande guerre à travers le regard de victimes collatérales.

 

 

 

 

“Gold star mothers” de Catherine Grive et Bernard Fred – Delcourt

Onze ans après avoir perdu son fils sur les champs de bataille français lors de la première guerre mondiale, Mrs Smith se voit proposer par le Congrès américain la possibilité d’aller se recueillir sur sa tombe. Accompagnée de sa fille, Jane, elle accepte et embarque pour la France le 7 Mai 1930 pour sept jours de traversée. À bord, elles auront l’occasion de se rapprocher d’autres victimes indirectes de ce conflit si lointain, partager leurs peines, leurs sentiments et pourquoi pas tenter de comprendre pourquoi et comment leurs proches ont fait ce choix.
Cette bande dessinée nous plonge dans un épisode peu connu de la grande guerre avec délicatesse et pudeur. Un livre résolument positif malgré la gravité du sujet…

 

 

 

“Te souviens-tu de Wei ? : l’histoire d’un travailleur chinois de la Grande Guerre” de Gwenaëlle Abolivier – HongFei Cultures

L’arrivée dans la France de 1916 de travailleurs chinois est un épisode de la Première guerre mondiale largement oublié. Parmi les survivants, 2 000 restèrent en France, constituant la première immigration chinoise. Cet album pour la jeunesse souhaite raviver la mémoire de ces faits à travers le récit de la vie d’un travailleur chinois fictif, Wei, dont le destin reflète celui de milliers d’autres bien réels, du déracinement initial aux duretés des réalités quotidiennes, et jusqu’aux territoires de l’intime.
Constitué d’une partie fiction et d’une partie documentaire, l’album, en voulant rendre hommage à des oubliés de l’histoire, pose des questions plus que jamais d’actualité.
Un album à partir de 8 ans, d’une nécessité absolue…

 

 

“Frères d’un soir : Noël 1914 = Christmas = Kerstmis = Weihnachten : 4 soldats, 4 récits, un soir de paix dans les tranchées” de Géraldine Elschner – Milan

1914, à la veille de Noël, les combats cessent dans les tranchées. Les deux camps se rejoignent pour fêter tous ensemble cet événement. Ce roman jeunesse nous livre le récit de quatre soldats, un Français, un Allemand, un Anglais et un Flamand, qui ont vécu ce court moment de paix durant la Première Guerre mondiale. Chaque témoignage est traduit en français, anglais, allemand, néerlandais.
A partir de véritables lettres, l’auteur nous offre quatre regards différents mais porteurs d’une même humanité…

 

 

 

 

 

“Frantz” de François Ozon (DVD)
Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.
Le portrait émouvant d’une femme qui retrouve le plaisir de vivre…

 

 

 

 

 

“Cafard” de Jan BULTHEEL (DVD)

1914, Buenos Aires. Jean Mordant triomphe au championnat du Monde de lutte. Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, dans une rue sombre d’Ostende en proie à l’occupation, sa fille, Mimi, se fait abuser par une patrouille de soldats allemands. De retour chez lui, Jean fait le serment de venger cette ignominie et s’engage avec son entraineur et son neveu dans la grande guerre. Les voilà embarqués pour 4 années dans une odyssée surréaliste.
Inspiré d’une histoire vraie, ce film d’animation nous montre l’absurdité de la guerre mais aussi l’espoir qui subsiste malgré l’horreur.

 

 

 

 

Documentaires

 

“Bruxelles, 1914-1918 : ville occupée” de Bruno Benvindo & Chantal Kesteloot – La renaissance du livre

Bruxelles, août 1914. La ville bascule dans la guerre. Très vite, l’occupant s’installe et parade dans la ville. Bruxelles sera pendant les quatre années suivantes la plus grande ville occupée d’Europe. A travers des photographies inédites, des cartes postales circulant sous l’occupation ou encore la presse illustrée de l’époque, Bruno Benvindo et Chantal Kesteloot retracent l’histoire visuelle de ce Bruxelles qui connaît la faim et le chômage, mais où la vie quotidienne reprend également ses droits.
Un travail de recherche remarquable et des images fascinantes de notre capitale.

 

 

“14’18 La grande guerre dans le cinéma belge” (DVD)

La « Grande Guerre » a confronté l’humanité à la mort et à la destruction à l’échelle mondiale. Dans tous les pays concernés, on va faire appel à ce nouveau média qu’est alors le cinéma pour en témoigner. Après 1918, les cinéastes continueront de se pencher sur la guerre, cette fois pour raconter des histoires de mort et de perte, mais aussi de courage, de patriotisme et de sacrifice.
Accompagné d’un livre retraçant la relation entre guerre et cinéma, ce DVD aborde les horreurs et les espoirs de la grande guerre via le regard des artistes de son époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.