Suggestions du Club de lecture (octobre 2017)

Chères lectrices, chers lecteurs, voici les suggestions du Club de lecture pour le mois d’octobre 2017:

LENOIR, Frédéric. Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) (2017)
CLAUDEL, Philippe. Inhumaines* (2017)
SLIMANI, Leïla. Chanson douce*(2016)
MODIANO, Patrick. Dimanches d’août (1986)
DUGAIN, Marc. Ils vont tuer Robert Kennedy (2017)
SILVA, Daniel. La veuve noire*(2017)

* Disponible à Sésame


Prochain Club de lecture: le mardi 14 novembre 2017
Thématique: les romans graphiques

Animation et contact : Véronique Camus – vroniquecamus@gmail.com

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou une critique à propos d’un des livres cités ci-avant.

2 réflexions au sujet de « Suggestions du Club de lecture (octobre 2017) »

  1. Ils vont tuer Robert Kennedy – Marc Dugain
    Ils vont tuer Robert Kennedy est un roman intelligent mais quelquefois ardu tant Marc Dugain s’attaque aux méandres tortueux de la politique américaine : entre manipulations de Joe Kennedy le patriarche, les opposants, la mafia le FBI, la CIA et les coups tordus de Johnson, le paysage politique était complexe et explosif; l’assassinat de JFK va plonger Robert dans une période de doute et de déprime qui va le marquer et le décider à se présenter aux élections…
    A cette tension, Marc Dugain intègre l’investigation sur sa propre famille, pour démêler les fils concernant le décès de ses parents ; la petite histoire est ainsi habilement mêlée à la grande : une mère irlandaise, peut-être victime d’un complot de l’IRA, un père psychologue, travaillant sur l’hypnose, qui avait été approché par les services secrets britanniques pendant la seconde guerre mondiale, peut-être manipulé ou ayant refusé de l’être…

  2. Au sujet du livre « lettre ouverte aux animaux ». Un ouvrage bien structuré, reprenant nombre d’exemples et de citations judicieusement choisies pour illustrer les propos.
    Facile à lire tout en étant empreint de profondeur. Frédéric Lenoir, sociologue et philosophe retrace l’histoire de la domestication des animaux de compagnie et d’élevage d’une manière claire. Il interpelle sur la manière dont sont traités les animaux d’élevage tout en ouvrant le débat vers des alternatives plus respectueuses de la vie. La conscience reste en toile de fond pour encourager l’être humain à garder ou à retrouver son humanité. A lire absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.