Suggestions du club de lecture (novembre 2014)

Chères lectrices, chers lecteurs,

Voici les suggestions du club de lecture pour le mois de novembre :

Quelques livres encore sur la guerre 14-18 :

  • Rufin, Jean-Christophe. Le collier rouge (2014)
  • Clark, Christopher. Les somnambules (2013)
  • Hanotte, Xavier. Les lieux communs (2002)
  • Dugain, Marc. La chambre des officiers (1999)

Et d’autres propositions :

  • Perez-Reverte. Cadix, ou La diagonale du fou (2010)
  • Murakami, Ryu. Kyoko (1995)
  • Deville, Patrick. Viva (2014)
  • Salatko, Alexis. Horowitz et mon père (2005)
  • Larsson, Stieg. Millénium – Trilogie (2005-2007)

Prochain rendez-vous le mardi 20 janvier 2015 à 20h. Pour obtenir des renseignements, prendre contact à la bibliothèque Sésame avec Véronique Camus.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou une critique à propos d’un des livres cités ci-avant.

2 réflexions au sujet de « Suggestions du club de lecture (novembre 2014) »

  1. Kyoko – Ryu Murakami
    Lumineuse et déterminée, telle m’est apparue Kyoko, cette jeune japonaise qui entreprend à 21 ans un voyage pour retrouver José un latino qu’elle a connu quand il était GI au Japon; une présence de 6 mois pendant lesquels la petite fille de 8 ans va découvrir la danse; une rencontre déterminante pour le reste de sa vie.
    Arrivée aux USA, elle va rencontrer une galerie de personnages, qui sont autant de témoins de sa détermination et qui la racontent tour à tour. Même dans les situations difficiles, sa grâce transforme les personnes qu’elle croise.
    Une belle découverte que ce roman de Murakami, atypique dans sa bibliographie.

  2. La chambre des officiers – Marc Dugain
    Dans ce court roman, Marc Dugain décrit la lente reconstruction tant physique que psychologique d’Adrien, jeune officier, blessé au visage par un obus avant même le début des combats.
    J’ai aimé ce roman et cette écriture sans pathos qui permet de mieux comprendre les sentiments par lesquels passent ce jeune homme à moitié mort, qui ne peut parler (mâchoire inférieure arrachée) et qui entend les commentaires crûs des médecins, infirmiers brancardiers; la lente reconstruction avec ses compagnons d’infortune avec lesquels une solidarité vitale va s’instaurer. Un beau roman humain qui transmet de la force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.