COIN DES CURIEUX : Lumière!

Coincé entre les fêtes de fin d’année et le retour du beau temps, le triste mois de février peut-être une épreuve pour notre moral… Pour conjurer ce triste sort et tenir jusqu’au retour des beaux jours, Schaerbeek illuminera vos rues avec le festival Citizen lights les 7 et 8 février. Une ode à la lumière que l’on retrouve aussi dans nos rayons 

 

“Ma petite lumière” d’Aaron Becker – Quatre fleuves (2019)
Voici la lumière qui annonce l’aurore… Cet album rend hommage à la lumière et la suit alors qu’elle se réfléchit sur la terre pour nous réchauffer, absorbe l’eau de mer pour la transformer en pluie, nourrit ce qui pousse et participe à la naissance de toutes les merveilles du monde, nous compris.
Imprégnez-vous du texte concis et élégant, admirez les illustrations minimalistes empreintes de symbolisme puis placez l’ouvrage devant une source lumineuse pour regarder chaque teinte étinceler avec votre enfant… (Dès 2 ans)

 

 

 

“Nous avons rendez-vous” de Marie Dorléans – Seuil jeunesse (2018)
Une nuit, deux enfants sont réveillés par leurs parents : « Nous avons rendez-vous » leur chuchote leur maman. Mais où vont-ils ainsi, à travers la nuit ? Après avoir quitté la maison, la famille traverse des paysages baignés par la nuit, réinventés par la lumière des fenêtres, du train qui passe, de la lune qui brille, de la lampe torche, de la voie lactée.
Un voyage au cœur de la nuit pour mieux voir la lumière. Un gros coup de cœur de vos bibliothèques. (dès 5 ans)

 

 

 

 

 

“Lumière, le voyage de Svetlana” de Carole Trébor – Rageot (2016)
Hantée par la dernière volonté de sa mère adoptive, Svetlana quitte le Paris des Lumières pour rejoindre la Russie des tsars. Au cours de ce voyage, elle rencontre des êtres mystérieux, Varlaam et Mira, et se découvre d’étonnants pouvoirs…
Pour accepter sa véritable identité, Svetlana doit affronter sa part d’ombre. Et qui, de Boris l’officier d’élite, ou d’Aliocha, le paysan rebelle, l’aidera à se révéler à elle-même ?

 

 

 

 

 

“La petite fille qui aimait la lumière” de Cyril Massarotto – XO éditions (2011)
Barricadé dans sa maison au cœur d’une ville déserte, un vieil homme prend des risques fous pour recueillir une petite fille blessée. L’enfant ne parle pas, elle ne prononce qu’un mot : Lumière, elle qui a si peur du noir. Alors le vieillard parle, il lui raconte la beauté de la vie d’avant, les petites joies du quotidien, son espoir qu’on vienne les délivrer. Il lui enseigne la possibilité d’un avenir, quand elle lui offre de savourer le présent

 

 

 

 

 

 

“Monet nomade de la lumière” de Rubio Salva et Efa – Lombard (2017)
Du Salon des Refusés au mouvement des Impressionnistes, de jeune peintre désargenté à grand bourgeois tutoyant les huiles, du mari à l’amant… la vie de Claude Monet fut pour le moins plurielle. Chef de file, à son cœur défendant, d’un mouvement qui bouleversa la vision de la peinture au XIXe siècle, l’homme n’est finalement resté fidèle qu’à une seule quête : celle de la lumière absolue, qui viendrait éclairer toute son œuvre de sa perfection.
Un roman graphique somptueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.