COIN DES CURIEUX : Des auteurs irlandais pour la Saint-Patrick

Le dimanche 17 mars, tous les irlandais à travers le monde ont fêté la Saint-Patrick du nom de l’un des premiers évangélisateur de l’île. Cette fête initialement religieuse sert également à promouvoir la culture irlandaise, l’occasion pour nous de vous faire découvrir ces quelques auteurs irlandais figurants dans nos collections. A lire ou à relire et pourquoi pas autour d’un bon irish coffee ?!

 

“Les jours meilleurs”  de Cecelia Ahern – Milady (2018)
A force de traquer le scoop et de dévoiler la vie privée des gens dans les colonnes de la presse à scandale, Kitty est dans l’impasse. Sa carrière de journaliste piétine, et ses frasques lui valent une réputation désastreuse. Tout s’effondre quand elle apprend que Constance, la femme qui lui a tout appris, vit ses derniers instants. Elle se rend à son chevet et lui demande quelle histoire elle a toujours rêvé d’écrire.
Mais la réponse arrive trop tard, sous la forme d’une liste de cent noms, sans aucune explication. Bien décidée à percer le mystère, Kitty tente de comprendre ce qui relie entre eux ces inconnus. En allant à leur rencontre, elle va découvrir des aspects pour le moins inattendus de la vie de Constance et peut-être même trouver un sens à la sienne.
Cecelia Ahern est l’auteur de plusieurs best-sellers dont la comédie romantique “PS : I love you”, adaptée sur grand écran il y a quelques années.

 

 

“Treize façons de voir” de Colum McCann – Belfond (2016)
Tout le talent, la poésie, l’émotion de Colum McCann déployés dans un court roman et quatre nouvelles reliés par la violence – quotidienne, guerrière, psychologique, politique ou sociale- , mais surtout par ces moments de grâce qui font qu’au bout du compte l’espoir reste.
Treize façons de voir ou treize façons de découvrir l’univers de cet auteur à succès.

 

 

 

“Nocturnes” de John Connolly – l’Archipel (2013)
Vampires, maisons hantées, mal mystérieux qui se propage, mythe du Golem, démons prédateurs, fantômes vengeurs… Ce recueil d’une vingtaine de nouvelles aborde tous les genres du fantastique. Une anthologie sombre et obsédante. Un prétexte pour laisser la lumière allumée avant d’aller se coucher.
Spécialisé dans les romans policiers, John Connolly a également quelques titres fantastiques à son actif comme en témoigne ce recueil.

 

 

 

“Mon père est parti à la guerre” de John Boyne – Gallimard jeunesse (2014)
28 juillet 1914. Le jour où la guerre éclate, le père d’Alfie promet qu’il ne s’engagera pas. Et rompt sa promesse le lendemain. Quatre ans plus tard, Alfie ignore où il se trouve. Est-il en mission secrète comme le prétend sa mère ? Alfie veut retrouver son père. La Première Guerre mondiale vue à travers le regard d’un enfant.
Découvrez un autre récit poignant de l’auteur du best-seller “Le garçon au pyjama rayé”

 

 

 

“Chut ! On a un plan” de Chris Haughton – Thierry Magnier (2014)
Qui va là, sans bruit, dans les bois ? Chut ! Ils ont un plan !
Ce titre au graphisme épuré et coloré, caractéristique des albums de Chris Haughton, plaira aux enfants de part son comique de situation et son effet de répétition. Il fut d’ailleurs lauréat du prix Bernard Versele en 2016 dans la catégorie 2 chouettes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.