Exposition « Qu’est-ce qu’elle a ma gueule de loup ? »

Du jeudi 28 février au lundi 29 avril –  Bibliothèque Sésame

Dans le cadre d’un cycle d’ateliers organisé en étroite collaboration avec les bibliothèques, PointCulture et l’asbl « Made in Kit », les classes de 4ème primaire de l’école communale n°10 – de Mesdames Lamiae Belhadj et Catherine Sevens – ont travaillé sur la thématique du loup. Sujet vaste, riche et d’actualité.

Florence (médiathécaire) et Mélisande (bibliothécaire) :
Le point de départ est né d’un désir qui mature depuis un bon moment à savoir développer une synergie entre la médiathèque, la bibliothèque, une école communale et une asbl avec comme aboutissement une exposition accessible au public”.

Concrètement, les élèves ont participé à deux animations à la bibliothèque Sésame. Avec Florence et Mélisande, ils ont abordé le sujet par le biais d’un montage vidéo proposé par le service éducatif de PointCulture et reprenant des extraits de documentaires et de fictions puisés dans les collections. Ils ont également pu découvrir, à travers de nombreuses lectures, que le loup est un personnage très important au sein de la littérature de jeunesse.

Florence et Mélisande:
Le sujet du loup nous paraissait parfait sur plusieurs aspects. C’est un sujet largement exploité dans la littérature de jeunesse et qui a évolué de manière assez nette du personnage inquiétant dont il faut se méfier au personnage devenu sympathique, parfois même ridiculisé.

Sur le plan cinématographique, c’est la figure du loup-garou que nous avons choisie. Un très bon prétexte pour aborder avec les élèves les superstitions rattachées à certaines époques.
Le loup-garou dans le cinéma nous a également permis de montrer aux élèves les évolutions des effets spéciaux à travers l’histoire. Nous sommes partis de 1941 avec « The wolf man » de Georges Waggner pour clôturer avec « Twilight » de 2010 en passant par les années 80 et le début des années 2000.

Enfin, le loup nous parut évident de par sa susceptible réapparition sur notre territoire selon les médias. L’animation donnait une panoplie d’informations depuis nos livres et médias et se clôturait par le procès du loup pendant lequel les élèves devaient argumenter et l’enseignante endosser le rôle de juge. Avec cette notion de procès nous avons pu constater l’écart entre l’idée de faire le procès du loup et la réalité.
Nous pensions sans aucun doute que nous aurions des élèves « pour » et d’autres « contre » et comptions partir de là pour initier un débat. La réalité fut tout autre : en tant que purs citadins, nous nous sommes retrouvées avec presque aucun enfant « contre », quelle surprise !
Mais ceci n’a pas empêché le débat et les enfants se sont beaucoup exprimés. Ce fut un vrai plaisir !

Dans un second temps, les élèves ont rencontré Lara, animatrice de l’asbl Made in Kit, qui les a initiés à la gravure sur Tetra Pak. Comme point de départ : un dessin qu’ils ont préalablement réalisé en classe pour affiner et parfois modifier leurs représentations personnelles du loup. Les séances à la bibliothèque ont donc été essentielles pour nourrir autant leur esprit critique que leur créativité.
C’est le résultat de ces ateliers avec Made in Kit que nous vous proposons de découvrir au sein de l’exposition « Qu’est-ce qu’elle a ma gueule de loup ? ». 

Pour Madame Sevens, enseignante, l’expérience a été unanimement positive:
Les enfants et moi-même étions ravis du rythme des animations, de la diversités des documents proposés, des choses apprises… Nous aurions tous souhaité que cela dure  plus longtemps.

Les animations l’ont stimulée à poursuivre le sujet en classe:
J’ai travaillé le thème du loup avec les enfants en classe au travers de la langue française. Nous avons lu un texte sur le loup afin de le connaître encore davantage, nous avons appris une poésie, effectué un savoir écouter sur la chanson « La fillette et le Loup » de Pierre Chêne et nous avons travaillé les expressions autour du loup”.

Ce cycle d’animations lui a aussi permis de découvrir autrement ses élèves:
Ils m’ont surpris par leur curiosité aussi pointue et avide d’apprendre, par leur motivation et leur application dans les différentes tâches demandées.
J’ai pu me rendre compte que beaucoup d’entre eux se documentent chez eux afin de toujours aller plus loin dans l’apprentissage.
Ils me rendent tellement fière et en les voyant évoluer de la sorte, je sais exactement pourquoi j’ai choisi mon métier”.

Je ne retiens que du positif de cette expérience. Tant au niveau organisation, que la gestion, les informations reçues, la qualité des documents présentés et des animations en tant que telles.
Merci d’avoir été à l’écoute de chacun des enfants et d’avoir donné le sens qu’ils souhaitaient à ce projet !!! Nous en sommes tous sortis grandis et riches de nouvelles expériences.
Nous avons hâte de découvrir l’exposition !”.

Quelques mots d’élèves pour conclure:

“Le loup est un être malheureux car les chasseurs le tue”

Avant, je pensais que le loup était méchant, et maintenant je peux dire que si on est gentil avec lui, le loup le sera également avec nous – Ahmed

Je pensais qu’on ne pouvait pas tuer le loup, mais on les tue encore ! – Bartet

Mon opinion à propos du loup à changé depuis que j’ai regardé le film “Croc-blanc – Ahmet

Quand j’étais petit, je croyais que le loup était un monstre – Mehmet

Il ne faut pas tuer le loup – Mehmet

Le loup est un animal sauvage, il ne vit pas en Belgique ; les animations auxquelles j’ai participé était très chouette – Olivier

“Avant je croyais que le loup était un chien. Le chien veut jouer avec nous et le loup a peur de nous – Krystof

Avant les loups avaient peur des hommes car ceux-ci les chassaient. Maintenant les loups mangent des animaux herbivores pour tenir un équilibre dans la forêt

“Il faut laisser le loup en paix. Il faut qu’ils mangent, vous comprenez. J’ai aimé les ateliers à la bibliothèque Sésame – Louay

On reconnaît la louve et le loup alpha à la position de leur queue – Eya

Infos :

Tout public – Entrée libre
Vernissage le jeudi 28/02 à 14h30
Accessible aux heures d’ouverture de la bibliothèque (sous réserve d’animations dans la salle d’exposition)
02/240.43.70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.